Belles de Shanghai - Amy Tan

16:00 My-Little-Anchor 10 Comments



« Belles de Shanghai » est ma cinquième lecture en tant que Lectrice Charleston 2016 et quand je l'ai reçu, je ne m'attendais à rien car je ne lis presque jamais de livres étrangers notamment asiatiques car ce n'est pas le genre qui m'attire instinctivement. Mais je ne regrette absolument pas d'avoir découvert ce livre ! J'ai vraiment été chamboulée par l'histoire de Violet et Lulu. C'est un roman aux mille sentiments ! Une vraie montagne russe ! Quand les personnages étaient heureux et vivaient une situation agréable, je ressentais la même chose. Et quand c'était le drame, j'étouffais, j'avais mal au coeur. C'était vraiment poignant et c'est ce que j'apprécie le plus dans un livre : vivre une pléthore de sensations. Je vous le recommande chaudement et c'est vraiment rare que j'insiste ! Attention aux âmes sensibles ! 




  • Titre : Belles de Shanghai
  • Titre Original : The Valley of Amazement
  • Auteur : Amy Tan
  • Maison d'Édition : Les éditions Charleston
  • Pages : 634









  • Histoire : « Début du XXe siècle à Shanghaï. Violet Minturn est la fille d’une Américaine qui tient un club huppé, la Maison de Lulu Mimi, lieu de rencontre de riches Occidentaux et Asiatiques. Mais le lieu, aussi connu sous le nom de Hidden Jade Path, est la maison de courtisane la plus distinguée de Shanghaï. C’est dans cet univers que grandit Violet, petite fille au caractère affirmé qui ne manque pas d’espionner les courtisanes, voire de leur jouer des mauvais tours. Lorsqu’elle découvre que son père n’est pas mort comme elle le croyait, et que celui-ci est d’origine chinoise, c’est un choc. Alors que la situation politique devient de plus en plus instable, sa mère tente de partir avec elle pour San Francisco, mais est piégée par un ancien amant. Violet, 14 ans, est vendue comme courtisane vierge à une maison close, et Lulu reçoit bientôt l’annonce et la confirmation – fausses – de la mort de sa fille. »

    *
Avis : Dans ce roman on découvre Violet, âgée de 8 ans et fille d'une maquerelle : Lulu Mimi, tenant un club prestigieux rempli de courtisanes : le chemin de Jade Secret. Tout commence lorsque Violet a 8 ans. Sa vie sera alors introduite dès le premier chapitre afin de pouvoir contextualiser l'histoire. Puis, dès le chapitre 2, Violet a 14 ans, les choses vont s'accélérer et bouleverser sa vie confortable. Un jour, Violet va découvrir que son père n'est pas mort comme sa mère le prétendait et qu'en plus de cela, il allait venir rendre visite à sa mère. Lors de cette rencontre, elle va non seulement découvrir son père ainsi que ses origines mais elle va également découvrir qu'elle a un frère qui vit en Amérique. Après quoi, sa mère décida de retourner en Amérique pour récupérer son fils. Mais, pour cela, il faut qu'elle trouve des billets en partance de Shanghai jusque San Francisco. Naïve, Lulu Mimi va se faire piéger par son amant et abandonnera involontairement sa fille dans les bras d'une vilaine maquerelle, contrôlant un gang faisant pression sur toute la ville. Violet est alors piégée dans une maison close à Shanghai et devra alors se plier aux règles de la maitresse de maison. A partir de ce moment-là, Violet va donc abandonner toute idée d'évasion et apprendra tous les maniements d'une courtisane sous l'aile de Citrouille Magique.
 
L'auteure nous retranscrit ainsi la dure vie des courtisanes chinoises dans une ère d’avant-guerre, et notamment tout ce qui concerne l'apprentissage pour devenir une bonne courtisane ce qui est loin d'être facile et une partie de plaisir. On y apprendra alors les manières de s'habiller, d'appréhender un homme, les ruses à adopter lorsqu'on veut acquérir de nouveaux bijoux pour être encore mieux vu et attirer le regard sur son prestige, et également les différentes pratiques qu'elle devra exercer lors de ses rapports sexuels. 

On est vraiment dans un roman d'apprentissage, de traditions chinoises où sensualité et exotisme sont à l'honneur. 

Pour démarrer sa vie de courtisane, Violet vivra un réel amour qui l'anéantira...  Jusqu'à ce qu'elle retrouve quelqu'un (Edward) et lui fasse confiance. En effet, dès le début, Violet voulait vivre une histoire d'amour, une vraie qui impliquerait un mariage surtout quand on débute sa carrière avec l'homme qui nous aime (Loyauté) et qu'on aime... Et pourtant, elle vivra sa première désillusion. Suite à cela, Violet affirmera encore plus son caractère fort et rebelle, et construira des barrières autour de son cœur pour se protéger de ses sentiments. Et puis, par le plus grand hasard, elle se laissera à nouveau charmer... Une nouvelle vie l'attendra : un homme qui l'aime, l'union d'un amour portant ses fruits et donnant naissance à une jolie fille : Flora, jusqu'au jour où tout s'effondre... Plus de mari à ses côtés, ni d'enfant. Violet se retrouve dans un sale pétrin où elle va devoir combattre à nouveau les vieux démons de son passé pour pouvoir survivre et récupérer Flora.

Ça a été une partie très dure à suivre et à lire car je ne m'attendais pas du tout à ce retournement de situation. J'ai vraiment été prise de court au point d'avoir le cœur serré et la respiration saccadée. C'est comme si ma tête avait été plongée sous l'eau sans m'y attendre. J'ai eu mal au cœur pour Violet car c'est comme si sa propre enfance se répétait, comme si elle n'avait pas le droit au bonheur et à une vie paisible... 

Et puis, plus on avance dans les chapitres, plus on se rend compte que Violet n'est pas au bout de ses peines...  A chaque fois que Violet s'en sort, elle rechute immédiatement dans un cercle infernal. En effet, elle retrouve un homme (Perpétuel) qui va lui permettre d'oublier la tragique disparition de son mari Edward et la perte de Flora mais qui va s'avérer être un menteur de première, un voleur, un homme violent ayant aucun respect pour elle. Violet voit sa vie dégringoler au fur et à mesure des années l'entrainant dans une chute aux enfers qui ne cessera jamais... 

Cette partie m'a grandement énervée voire exaspérée par son langage cru, sa férocité bestiale concernant les actes de Perpétuel à prendre les femmes pour des putes et à les prendre par derrière comme des chiennes. C'est le portrait typique d'un homme détestable, violent, macho, égoïste, sans moral, prêt à tout pour arriver ses fins. Il m'est vraiment sorti par les yeux tellement je voulais lui rendre la monnaie de sa pièce ! C'est incroyable à quel point les femmes sont toujours vues comme des vulgaires marchandises qui ne savent pas se défendre... Ça me met vraiment en colère de voir ça.  

L'auteure joue vraiment avec nos émotions au point de créer cette sensation de montagnes russes qui vire au drame et à une vision complètement chaotique de la vie Occidentale et Asiatique.

Quote : « Le cœur diffère d’un individu à l’autre et nous ne savons même pas comment. Lorsque nous tombons amoureux, nos cœurs, comme par miracle, oublient ces différences, ils s’unissent et tendent vers le même désir. Finalement, les différences reviennent et alors bonjour les séparations et les rabibochages et, dans l’intervalle, la peur et un sentiment de solitude. Cependant, si l’amour résiste à la douleur causée par ces différences, il faut le garder précieusement. »

Vous pouvez également retrouver tous les avis des Lectrices Charleston 2016 ci-dessous :
 Cassandre de Casscrouton
✭ 
Ivana de Commedansunlivre
✭ 
Mélusine de Carnet Parisien 

 Djihane de Les instants volés à la vie 
✭ 
Sandrine de Vudemeslunettes
Carène de Desmotsetmoi
Sophie de Anyuka
 Delphine de Lheuredelire
✭ Noëlline de La pause librairie
 

10 commentaires :

  1. Bonsoir toi!
    Olalala enfin un livre qui aborde la culture chinoise et qui a l'air bien! J'ai du mal à en trouver!!!
    Je vais vite mettre une annonce occasion sur Gibert!
    Merci pour cette belle découverte!
    Zoé (de BiblioZoé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Coucou Zoé ! :D
      Il est carrément trop bien ce livre ! Pour une novice comme moi, pfiout, je suis passée par toutes les émotions ! Et j'en suis sortie enrichie sur la culture Asiatique !
      J'espère le voir dans un prochain book haul ;)

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé Geisha alors je vais tenter. Il a l'air bien mieux même. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Geisha mais j'ai vu le film et clairement c'est pas vraiment la même chose ! Il y a plein de péripéties dans ce roman. C'est vraiment les montages russes ! Et puis vu que tu connais la maison Charleston, je pense que tu seras vraiment ravie de le découvrir ;)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup la culture asiatique et ta chronique donne envie de le lire mais ça promet d'être fort en émotions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca l'est ! Je te le recommande vivement ! ;)

      Supprimer
  4. Ta chronique me donne vraiment envie de le lire *o* ! J'aime bien tout ce qui touche à l’Asie en général donc je ne pense pas avoir de soucis à le lire.
    Je vais voir si je peux me le procurer \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui oui ! ;D *ravie* & *fière* !
      Si tu le feuillettes, tu verras le nom du blog dedans :D
      Allez, go to support the blog ! *joke*

      Supprimer
  5. Il me tente beaucoup, j'adore la culture asiatique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai frôlé le coup de coeur ! Je te le recommande vraiment ♥

      Supprimer

Merci pour votre passage et à bientôt ♥