L'anti-magicien, tome 1 - Sébastien de Castell

11:00 My-Little-Anchor 4 Comments


L'anti-magicien fait partie de ces sagas dont on n'entend pas beaucoup parler mais qui sont excellentes. Je me suis lancée à corps perdu dans ce premier tome et je ne le regrette pas car je ne m'attendais pas à aimer autant l'univers créé par l'auteur. J'ai eu la chance de le découvrir via le boulot car on avait reçu le premier tome en SP et malheureusement pour moi, j'ai du m'acheter rapidement le tome 2 car il m'était impossible de m'arrêter ! Maintenant, j'attends le tome 3 avec impatience (coucou avril 2019). Alors, bien sur, je vous vois déjà : encore une saga avec des magiciens... Oui mais non. Je vous arrête tout de suite. Cette saga est hors du commun puisque l'auteur a décidé de narrer une histoire avec un anti-magicien. Eh oui, un magicien sans pouvoirs magiques comment est-ce possible ? Ça, je vous laisse le plaisir de le découvrir. D'ailleurs, pourquoi l'auteur a-t-il choisi d'écrire une saga avec un anti-magicien ? Tout simplement parce que quand il était jeune, il rêvait d'être exceptionnel et avoir des pouvoirs magiques mais il s'est vite rendu compte que ce n'était pas le cas. Pourtant, est-on insignifiant pour autant ? Bien sûr que non et c'est ça que l'auteur a voulu explorer avec le personnage de Kelen.




Titre
 : L'anti-magicien, tome 1

Titre Original : Spellslinger
Auteur
: Sébastien de Castell
Maison d'Édition : Gallimard Jeunesse
Pages : 447

♥♥
Histoire : « Kelen, 16 ans, est l'héritier d'une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser... ou tricher, quitte à risquer l'exil, voire pire. Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs: Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe. »




Avis : Dans ce premier tome, on est tout de suite plongé dans l’intrigue du roman puisqu’on découvre le personnage de Kelen qui est un anti-magicien. Il ne possède pas de magie en lui et c’est difficile pour lui de faire croire le contraire quand son père est le plus grand mage. Alors pour s’en sortir et participer à la première épreuve pour devenir mage, il fait appel à son bon sens en détournant les propres sorts, la propre magie de ses adversaires à son avantage. Malheureusement pour lui, sa sœur va vite le trahir et prévenir tout le monde qu’il triche.
La magie est une escroquerie.

Ainsi, en commençant ce premier tome, on est au cœur de l’action et on est directement embarqué dans cette histoire. J’ai su immédiatement que cette saga allait me plaire. C’est captivant, happant, prenant et addictif dès les premières lignes. 

Suite à cette trahison, les deux enfants de Ke’heops sont dans de beaux draps : l’un fait du zèle et se croit meilleur que les autres avant l’âge recommandable et de l’autre côté l’un triche pendant les épreuves pour cacher à tout le monde qu’il n’a pas de pouvoirs.

Kelen se retrouve alors dans une situation critique et difficile car pour lui c’est inimaginable de ne pas pouvoir devenir un mage quand on vient d’une lignée de magiciens puissants... Il ne s’imagine pas être un San’tep : un paria dans son monde alors qu'il  a toujours aspiré à un grand avenir en tant que magicien.

Mais au cours des épreuves, les ennuis commencent pour lui et pour sa famille. Tout est menacé et fragile surtout quand Kelen pense que tout va pour le mieux mais que finalement le pire reste à venir...

Sa faiblesse n’en est peut-être pas une et se révélera peut-être comme un atout par la suite.

Au bout du compte, Kelen se rend compte qu’au sein de son peuple, il y a beaucoup de conspirations et que chacun défend ses intérêts personnels avant ceux du peuple... Tout le monde veut la place du prince et ils sont prêts à tout pour défendre famille et clan. Même à tuer des enfants, leurs enfants.

Des imposteurs se cachent parmi nos personnages principaux. Les jugements sont bien trop faciles mais les vérités sont bien plus solides. Les apparences sont trompeuses mais c’est bien là tout l’enjeu du roman.

L’auteur a créé un personnage haut en couleurs qui se révèle grâce à son anti-magie. Finalement, il n’y a pas besoin d’en mettre plein les yeux en jetant des sorts à tire larigot, il suffit simplement de réfléchir pour surpasser le pouvoir de la magie. 


Kelen est un anti-héros qui se démarque par son intelligence et sa faiblesse au sein de son peuple. En étant considéré comme un San’tep, Kelen développe davantage sa réflexion sur les éléments qui l’entourent pour pouvoir surpasser les mages. Mais, même si Kelen est combattant et puissant, il ne pourra pas fuir très longtemps les règles de son clan qu’il soit le fils du plus grand mage ou non...

Amateurs de magie, de manipulations, de conspirations, de fantasy, de ruse, de faux semblant et de contes &légendes, cette saga est faites pour vous ! N'attendez plus et découvrez la ! Si vous passez à côté, vous raterez quelque chose dans votre vie !

4 commentaires :

  1. Ce livre a l'air top et original avec un tel héros ! Hâte de le découvrir, chouette chronique :)
    Léna Bubi

    RépondreSupprimer
  2. Avec les critiques positives et le résumé, je n'ai pas trop mis longtemps à l'acheter mais toujours pas lu... Il faut dire que ma PAL fait un peu peur et que les journées de 24h c'est pas assez ! J'espère que j'apprécierai autant que toi (voire plus!)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai repérée cette belle couverture en librairie, et ta chronique me donne envie de lui donner sa chance ;)

    RépondreSupprimer
  4. Cette saga a l'air vraiment génial :D
    Je me note ce premier tome !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage et à bientôt ♥