Mes intimes étrangers - Luc Duwig

11:00 My-Little-Anchor 0 Comments


Mes intimes étrangers est le premier récit de l'auteur. Celui-ci nous relate un bout de son histoire, de son passé intime à travers un grand-père qu'il ne connait pas et qu'il n'a jamais connu. Pourtant, sa curiosité a grandi pendant des années : enfant, adolescent, adulte mais n'a jamais obtenu de réponses. Aura-t-il raison de s'aventurer dans ce périple qu'est la vérité ? Auriez-vous tenter l'expérience de votre côté ? Je remercie les éditions Carnets Nord pour la découverte et l'envoi.



Titre
 : Mes intimes étrangers

Auteur : Luc Duwig
Maison d'Édition
 : Carnets Nord
Pages
 : 168
♥♥

Histoire : « "Je veux prendre la parole au nom de tes victimes, au nom de chacune d’elles, même si je suis mort, moi aussi, le 10 juin 1944." Enfant, adolescent, puis adulte, Luc s’interroge : Pourquoi, dans sa famille, ne lui parle-t-on jamais de son grand-père, ce grand-père qu’il n’a pas connu ? Même sa merveilleuse et tant aimée grand-mère lui oppose un implacable silence. Comme si celui-ci, Jean-Ferdinand, n’avait pas existé. Luc va enquêter et trouver des réponses. La vérité sera encore plus terrible qu’il ne l’imagine. »


*
Avis : Dans ce roman, l'auteur nous raconte son histoire, ou du moins une partie de son passé familial, tout en nuançant certaines vérités.

Une plongée dans le passé retraçant les conflits des deux Guerres Mondiales à travers des différences culturelles et religieuses.


Luc s'interroge pendant des décennies sur la mystérieuse disparition de son grand-père. Un grand-père qu'il n'a jamais connu et pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé d'en apprendre un peu plus sur lui auprès de ses proches. Il a toujours dû faire face à un silence de plomb. Et, ce lourd silence le pèse. Il aimerait savoir, connaitre la vérité sur ce mystère.


« Tu nous as enfermés dans le silence,
celui de tes morts passés sous silence. »
Ainsi, dans ce roman, Luc parle avant tout à son grand-père. C'est une sorte de carnet intime, d'exutoire où l'auteur cherche à comprendre les motivations de son grand-père pendant la guerre. Il n'arrive pas à comprendre comment il a pu être du mauvais côté. Pourquoi il a choisi de faire ce choix alors que c'était aux antipodes de sa personne. 

Comment des membres d'une même famille peuvent en arriver là ? Comment le passé peut-il nous heurter autant alors qu’on n’a pas connu la situation ? Comment pardonner quand on en veut à la personne ? Comment comprendre ces choix quand tout est derrière nous ?

Ce qui est le plus percutant dans ce récit ce sont les mots de l'auteur. Ils sont puissants, forts. C'est authentique et frappant de vérité. Il écrit ses maux comme il panse ses blessures : sans fioriture. C'est tranchant, net et précis. Ça nous marque l’esprit. 

Et, de mon côté, j'ai totalement pu me mettre à la place de l'auteur, de cette personne n'ayant pas connu son grand-père et rester dans l'incompréhension. Comment réagirais-je si j'apprenais certaines vérités sur mes grands-parents ? Pourrais-je comprendre leurs choix alors que la guerre éclatait à ce moment-là ? 

Finalement, la véritable question derrière tout ça est : pouvons-nous juger le passé de nos ancêtres alors que nous n'avons pas du tout vécu les mêmes choses ? Qui sommes-nous pour juger les actes du passé ?

0 commentaires :

Merci pour votre passage et à bientôt ♥