Shtum - Jem Lester

09:00 My-Little-Anchor 0 Comments


Shtum est le premier roman de l’auteur et ce n’est pas n’importe quel roman. C’est un roman tiré d’une histoire vraie : la sienne. En effet, il décide d’aborder un sujet qui lui est cher et dont il se sent concerné, proche car un de ses fils est lui-même confronté à ça : l’autisme. Dans ce roman, l’auteur n’a pas choisi d’écrire pour émouvoir mais plutôt pour montrer la dure réalité qu’est de s’occuper d’un enfant atteint d’autisme et toutes les conséquences que cela peut engendrer au quotidien dans un couple, sur une personne qui doit faire face à cela. Shtum est le résultat de plusieurs années de combat : celui de son propre fils à être placé dans la meilleure école... Je remercie Stéphanie des éditions Stéphane Marsan pour l'envoi.

Le mot shtum signifie : silencieux, muet, sans voix. 

Titre : Shtum
Titre Original :  Shtum
Auteur : Jem Lester
Maison d'Édition
: Stéphane Marsan
Pages : 328

♥♥
Histoire : "À dix ans, Jonah ne parle pas. Lorsqu’ils sont tous deux contraints d’emménager chez le père de Ben, trois générations d’hommes – un qui ne sait pas parler, deux qui s’y refusent – sont réunies sous le même toit. Alors que Ben engage une bataille judiciaire éprouvante pour obtenir le placement de son fils dans un établissement spécialisé, Jonah se rapproche de son grand-père dont les jours sont comptés. Et le vieil homme qui n’a jamais révélé le secret de ses origines, se met à parler, pour la première fois, à ce garçon qui n’a pas de mots pour lui répondre. C’est peut-être l’occasion pour Ben de se rendre compte que sa plus grande réussite, c’est son fils."


Avis : Dans ce roman, on découvre l’histoire de Ben & Emma qui doivent élever tant bien que mal leur fils Jonah atteint d’autisme. Ils sont arrivés à un stade où tous les deux sont pris au piège. Ils n’y arrivent plus et ne savent plus quoi faire pour aider au mieux leur fils. Ils sont au bout du rouleau alors chacun soigne ça à sa manière. 

Ben, de son côté, noie son chagrin mais aussi son incapacité à gérer sa vie, son fils et sa carrière dans l’alcool. Quant à Emma, elle a trouvé un stratagème beaucoup plus efficace pour se débarrasser de tout ça : faire croire à son mari qu’il faut se séparer pour bénéficier d’une place dans le meilleur institut spécialisé pour Jonah. Alors quand Ben fait tout ce que sa femme lui demande de faire, il se rend compte qu’Emma lui a menti depuis le début et qu’elle a vidé le compte en banque entre temps... Ben se sent dépassé et se retrouve à mener le combat tout seul.
 
De l’autre côté, il doit également supporter son père. Leur relation n’a jamais été très fusionnelle. Ils n’ont jamais été proches et quand Ben se retrouve à vivre de nouveau chez son père, la situation est délicate voire difficile car ce dernier n’est plus en forme... 
*
Dépit, désarroi, silence et mensonges sont au cœur de ce terrible roman. 

Tout au long du roman, on ressent toute la difficulté, le désarroi de Ben a mené tout le combat. Il se sent impuissant mais pourtant il est fier, fier d’être papa, le papa de Jonah. C’est sa plus grande réussite et il est prêt à tout pour lui offrir la meilleure vie possible.

Seul Jonah compte à ses yeux. C'est sa seule priorité.

Finalement, dans Shtum, l’auteur réussit très bien à nous retranscrire toutes les émotions que vit Ben. On est désemparé, on a la gorge nouée, le cœur serré. C’est poignant. On se rend compte de toute l'implication, de tous les obstacles nécessaires pour s’occuper d’un enfant autiste. On ne peut pas réellement comprendre la douleur, le poids que cela peut représenter tant qu’on n’est pas confronté à la situation. Pourtant, on a l’impression de vivre avec Ben et de le voir sombrer au fur et à mesure de son combat : celui d’aider au mieux son fils quand il n'a rien à quoi se raccrocher.

Shtum est une histoire frappante où on se rend compte de toute la difficulté, la douleur, de tous les non-dits d'élever un fils autiste quand on se retrouve seul à mener la barque.

0 commentaires :

Merci pour votre passage et à bientôt ♥