Ceux qui voulaient voir la mer - Clarisse Sabard

12:30 My-Little-Anchor 0 Comments


Ceux qui voulaient voir la mer est le dernier roman de Clarisse Sabard sorti en date mais ne vous inquiétez pas, le prochain arrive bientôt ! ;) Eh oui, le sixième roman de Clarisse est déjà écrit et par ici on connait déjà le titre et même la date ! Comment ça pas vous ? Ici, on guette les informations avec intérêt, voyons ! Alors, je vous le dis, son prochain roman s'intitulera "La vie a plus d'imagination que nous" ! Vous avez hâte ? Moi OUI ! De quoi il parlera ? Je ne sais pas, je fais confiance à Clarisse ! Vous devriez vous aussi lui faire confiance et vous lancez dans un de ses romans ! Comment ? Vous ne savez pas par lequel commencer ? Sincèrement, commencez par le premier Les lettres de Rose ! Votre plaisir de retrouver Clarisse sera encore meilleur au fil de ses romans ! ;) Je remercie les éditions Charleston pour l'envoi ! :)

Titre : Ceux qui voulaient voir la mer
Autrice
: Clarisse Sabard
Maison d'Édition
: Charleston

Pages
: 320

♥♥♥♥
Histoire : « "Ceux qui voulaient voir la mer
Ne connaissaient pas la misère
Ils avaient fait tant de rêves
Voir le soleil mourir dans la mer…"
Pour des raisons personnelles, Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils, Marius. Et en arrivant dans le Sud, elle ne s'attendait pas à s'attacher à Aurore, cette vieille dame qu'elle croise au parc et qui commence à lui raconter sa vie. Chaque jour, Aurore attend le retour de son amoureux, Albert, parti tenter sa chance à New York après la guerre. Mais malgré sa promesse, il n'est jamais revenu… Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, le présent ne risque-t-il pas de la rattraper ? »


Avis : Dans ce roman, on découvre le personnage de Lilou et de son fils Marius qui emménagent dans une nouvelle ville. En effet, Lilou quitte la belle ville de Paris pour Nice et à son arrivée, elle rencontre une vieille dame au doux prénom d’Aurore. Très vite les deux femmes s’apprécient et apprennent à se connaître. On découvre alors l’histoire d’Aurore, cette vieille dame qui attend sur un banc tous les jours l’amour de sa vie et ce depuis 65 années.

On découvre alors la vie d’Aurore pendant la Seconde Guerre Mondiale où elle a dû fuir les SS pour survivre. Pour cela, elle a dû laisser partir sa famille et changer de nom. C’est en changeant de vie que Aurore rencontre Albert et elle ne se doutait pas un instant que ce serait son seul et unique amour.

En lisant quelques chapitres, j’ai retrouvé tout le charme de la plume de Clarisse : de l’authenticité à souhait. De quoi raviver mon plaisir de lecture jusqu’à la fin.

On se rend tout de suite de l’importance que porte Clarisse pour ses personnages, on sent qu’elle y met du sien, de son vécu et qu’elle écrit ces mots comme elle pourrait les écrire à son fils. C’est tendre et passionnel.
 
En découvrant la vie d’Aurore, on découvre aussi celle d’Albert. En effet, tous les deux avaient prévu de se marier mais n’étant pas catholique, les parents d’Albert refusaient qu’il se marie avec Aurore. Alors, Albert a vite pensé que ce serait mieux pour eux de quitter cette vie pour en vivre une autre dans un autre pays.  

En effet, Albert souhaite conquérir l’Amérique mais tout cela n’est qu’une belle illusion. Aurore ne peut pas l’accompagner car elle doit avant tout s’occuper de sa sœur. Pourtant, Albert va quand même partir pour essayer de préparer son avenir au mieux avec Aurore et dès qu’il aurait une bonne situation financière, il reviendrait pour Aurore. 

Pourtant, aujourd’hui, il n’est jamais revenu et Aurore l’attend tous les jours sur ce banc. 

Quand Aurore débute son histoire, on est tout de suite captivé par sa vie et par cette histoire d’amour qui n’a finalement pas eu de véritable début. On se rend compte que Aurore est un personnage réellement passionné et passionnant et tout à la fois désespéré, hanté par une promesse. 

Alors, quand débute le récit d’Albert, on se demande quel motif a bien pu briser cette promesse… On s’imagine un tas d’hypothèses mais finalement laquelle sera la plus juste, la plus réaliste, la plus sincère ? 

Lilou va alors se lancer dans la folle aventure de retrouver Albert à travers les lettres qu’elle a en sa possession et via les détails du récit d’Aurore qu’elle lui livre au fur et à mesure.  

Lilou arrivera t-elle à retrouver ce mystérieux Albert ? Saura-t-on le fin mot de l’histoire depuis son départ pour les États-Unis ?

Ceux qui voulaient voir la mer est un roman qui nous rappelle indéniablement le goût de notre enfance, la senteur de la mer, les saveurs iodés et l’herbe fraîchement coupée. Un petit plaisir qui fait du bien.

0 commentaires :

Merci pour votre passage et à bientôt ♥