IRL - Agnès Marot

21:40 My-Little-Anchor 9 Comments


Tout d’abord, ce que vous devez savoir c’est que IRL est un clin d'œil à Truman Show. Et là, vous êtes censés vous demander : est-ce que j’aime ce film ? Si oui, ne vous posez pas la question, lisez-le ! C'est une des raisons pour laquelle j’ai eu très envie de lire ce livre car j'adore ce film ! Résultat : j'ai énormément aimé ce roman qui se dévore littéralement ! C’est une pépite ! Clairement, l’auteure nous a pondu un roman qui a été travaillé et réfléchi. Il y a eu une vraie recherche pour créer son univers et nous écrire quelque chose qui a du sens tout en nous permettant de nous évader. Bref. Je suis ravie ! Surtout qu'en ce moment c'est le salon de Montreuil et je vais avoir l'occasion de rencontrer l'auteure ce week-end et j'ai méga HÂTE ! Par ailleurs, j'ai lu ce roman en lecture commune avec Robin des Chroniques de Robinou et nous avons été conquis tous les deux ! Ca change de notre dernière lecture commune qui avait été une catastrophe !

Titre : IRL 
Auteur : Agnès Marot
Maison d'Édition : Gulf Stream éditeur
Pages : 442

♥♥♥♥
Histoire : « Je lève la main jusqu’à mon visage, laisse échapper un cri. À chacun de mes doigts, à chacune de mes phalanges, un filin brille sous le soleil timide qui pénètre dans la pièce. Je traverse la paroi aussi facilement qu’on soulève un rideau, les mains déjà tendues en avant. Au moment où mes doigts se posent sur le pavé tactile où brillent des boutons multicolores, je suspends mon geste, pétrifiée par l’angoisse. Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous ses habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. J’ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. J’ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j’ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon cœur, mais que ceux qui
________________________tirent les ficelles ne me destinaient pas. C’est ainsi que j’ai découvert ce 
________________________que nous étions, à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.»


Avis : Ce roman se découpe en 3 parties et chacune d’entre elles correspond à une étape importante dans la vie de Chloé. Vous l’aurez compris, il s’agit du personnage principal. Dans la première, on essaye de comprendre comment le personnage évolue dans ce monde virtuel. D’ailleurs, pourquoi est-elle là ? Dans la deuxième, Chloé a compris qu'elle n'était pas simplement un personnage de jeu vidéo et va donc se rebeller mais à quel prix ? Et la troisième partie nous annonce le résultat de la partie finale ! Avouez, vous avez envie d’en savoir plus ! Vous n’avez pas tort parce que ça ne va pas être tout blanc mais pas tout noir non plus !

Dès le début, j'ai retrouvé l'atmosphère du film. On découvre Chloé dans Life City à la fois en 2088 et en 2089 dans le monde réel, c’est-à-dire en plein direct de Play your Life. On va vite comprend que Chloé n'est pas humaine et vit dans un jeu vidéo. Elle est manipulée au quotidien, tout comme les autres personnages, contrairement à Truman Show où le reste de la population sont des acteurs répétant les mêmes gestes au quotidien et tous les jours. Truman est le seul à se faire berner alors que dans Life City, personne n’est au courant de ce monde virtuel dans lequel ils vivent.

Ici, les individus sont des robots IA (d'intelligence artificielle) manipulés au fil des jours selon l'activité des joueurs. Les robots IA ne sont pas censés ressentir des émotions, avoir une personnalité. Mais Chloé en a décidé autrement ainsi que son joueur... Elle va se rebeller et contrecarrer ce monde virtuel qui était le sien pour la vraie vie. 


« Plus je voyais ma liberté s’éloigner, plus j’étais déterminée à me battre pour la retrouver. » 

Mais est-ce le bon choix ? Est-ce la meilleure chose à faire ? Arrivera-t-elle à son but final ? Pourquoi son joueur a-t-il réellement eu envie que son personnage perturbe le jeu ?

Le rythme est fluide et on avance rapidement dans l'histoire, ça devient vite prenant. C'est un roman totalement captivant, addictif. En plus de ça, il y a vraiment une réflexion profonde sur la vie, les jeux vidéo, le contrôle total des dirigeants et sur la société qui nous surveille dans nos moindres faits et gestes. On se pose beaucoup de questions et l'auteure y répond au fil des pages.

En parcourant les chapitres j'ai commencé à m'attacher à Chloé et j'ai eu un déclic qui m'a permis de rentrer directement dans l'histoire et d'enchainer les chapitres notamment quand on arrive à la fin de la partie 1 et qu'on a qu’une seule envie : continuer avec la partie 2. On se demande ce qui va se passer et c'est indéniable on a envie de savoir ce qui arrive à Chloé. Au début, j'étais moins emballée mais j'ai vite changé d'avis. En fait, l'histoire était bien mais je n'avais pas encore trouvé ce petit quelque chose qui fait que j'apprécie rapidement l'histoire. Et puis l'auteure a réussi à amener ce petit plus qui a tout changé : le combat des IA. 


Son combat entrainera bien des morts mais aussi des vies. 

L'héroïne m'a tout de suite fait penser à Ivy de The book of Ivy pour ce côté rebelle, combattant et prête à tout pour affirmer ses choix et sauver ceux qu'elle aime. Et j'ai également pensé aux âmes vagabondes pour le fait que les IA s'imposent dans le corps d'un personnage irréel et que les joueurs réels se créent une double vie via le contrôle d'un esprit. Pour moi c'est vraiment un très bon point car on est dans un univers complexe entre réel / irréel & jeu / vie.

Je me suis donc posée un tas de questions tout au long de ma lecture : pourquoi de nos jours autant de personnes se créent une double vie à travers les jeux vidéo notamment avec Second Life, Les Sims ? Solitude ? Mal être ? Complexe d'infériorité ? Compensation d'un manque ? D'un désir ?  

On se rend compte que depuis l'apparition d'Internet les gens ont oublié de vivre dans le présent. Ils vivent pour le futur et le passé sans jamais se soucier du jour présent. Aujourd'hui, on prend moins le temps de se consacrer à soi, on passe beaucoup plus de temps à chercher la moindre information, le moindre détail qui pourraient nous intéresser ou bien créer un sujet de discussion.

Ainsi, Chloé en se rebellant va essayer de déjouer le système de Play Your Life. Va-t-elle réussir pour autant ?

Arn, le PDG du jeu, est un personnage incontrôlable qui use de ses pouvoirs hiérarchiques pour retourner toutes les situations à son avantage même dans les pires moments pour faire augmenter son audience. C'est la seule chose qui compte pour lui. Tant pis s'il blesse des personnes, seul le pouvoir et la gloire l'intéressent. Il ne respecte pas non plus l'éthique imposée par le CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel). Il remanie les lois à sa façon pour devenir toujours plus fort.

On s’aperçoit qu'on évolue énormément dans un environnement contrôlé. Les personnages sont manipulés autant que les joueurs. Ils ne voient pas la réalité des choses et sont surveillés à chaque minute de leur vie. Big Brother n'a qu'à bien se tenir !

Alors forcément, on se demande : qu'est-ce qui arriverait si notre monde était également contrôlé de la sorte ? Peut-être est-ce déjà le cas sans qu’on le sache ? Que savons-nous réellement de notre monde ?

Je me suis souvent posée la question. Peut-être que nous aussi nous vivons dans une réalité virtuelle où chaque jour est annonciateur de mauvaises nouvelles. Pourquoi certains individus contournent les règles ? Pourquoi certains sont devenus terrorisants et destructeurs ? Pourquoi certains sont-ils autant obnubilés par le pouvoir ? La vie est-elle plus simple dans un monde virtuel ? Un monde qui n'existe pas ? Où la douleur n'existerait pas ?

Pourtant, tout au long du roman on découvrira que les IA sont capables de réfléchir, ressentir des émotions, de développer une personnalité par eux-mêmes. Malgré leur irréalité, ils ne sont pas forcément heureux et les joueurs ne s'en rendent pas compte car pour eux ce sont simplement des personnages fictifs inventés dans le cadre d'un programme...

Vous ne regarderez plus jamais de la même façon les jeux vidéo.

En tout cas, ce roman est riche de référence décrivant à la fois le monde dans lequel évolue les IA, notamment avec 1984 de George Orwell, mais aussi la personnalité de Chloé à travers des œuvres où les personnages sont prêts à se sacrifier pour sauver le plus de personnes comme Juliette dans Roméo et Juliette de William Shakespeare, Scarlett dans Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell ou bien encore Roxanne dans Cyrano de Bergerac de Edmond de Rostand. Mais surtout, on met en avant le film The Truman show de Peter Weir avec Jim Carrey dans le rôle principal. 

9 commentaires :

  1. Ce roman m'a beaucoup plu ! J'ai hâte de pouvoir lire d'autres livres de cette auteure !

    RépondreSupprimer
  2. Je compte l'acheter au salon du livre :)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas vu le film "Truman Show" et pourtant j'ai adoré ma lecture d'IRL :D
    C'est un roman qui nous fait réfléchir sur notre société. D'ailleurs, la phrase que tu mets dans ta chronique est totalement juste : " Vous ne regarderez plus jamais de la même façon les jeux vidéo" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais le regarder alors ! Il va te plaire ! :)

      Supprimer
    2. Je note pour une idée de film alors :p

      Supprimer
  4. la couverture m'avait intriguée et le film 'Truman Show' est génial! Ta chronique me donne très envie de le lire :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage et à bientôt ♥