Ostende 21 - Arthur Loustalot

09:00 My-Little-Anchor 6 Comments


La première fois dont j'ai entendu parler de ce livre c'était dans les locaux des éditions Les Escales. J'avais rendez-vous pour rencontrer Dominique Fortier pour son roman La porte du ciel. Mais malheureusement à la dernière minute, l'auteure n'a pas pu venir pour des soucis de santé. La rencontre n'a pourtant pas été annulée. Lors de cette soirée, nous avons échangé sur le livre et Caroline Laurent, la directrice de la collection Domaine Français nous a présentés les futures parutions, dont celle-ci. Elle en avait très bien parlé et j'avais donc très envie de le découvrir ! D'ailleurs, je remercie énormément Jade pour l'envoi ! Maintenant que c'est chose faite, je vais pouvoir vous en parler ! Une des choses les plus importantes  à retenir avant de commencer ce roman c'est qu'on découvre uniquement l'histoire passionnelle et subversive d'Adèle et Joseph. C'est la seule chose que vous devez savoir.

Titre : Ostende 21
Auteur : Arthur Loustalot
Maison d'Édition
 : Les Escales
Pages
 : 199

♥♥♥
Histoire : « Adèle et Joseph ont vingt-sept ans. Ce sont de beaux enfants. Peut-être les plus beaux du monde. Amoureux fous. Une virée en Belgique leur fait découvrir Ostende. Sur la plage, face à eux, se dresse une architecture raide et grise, soviétique : le Kursaal. Le casino de la ville est l'un des plus grands d'Europe. Adèle et Joseph entrent et jouent, perdent, gagnent, s'abandonnent à ce monde hors de tout. Ils reviendront, c'est une promesse. Un temps, le jeu sublime leur histoire. Très vite, la réalité est amère, insuffisante. Le quotidien à Paris les accable. Ils s'ennuient, se disputent, se déchirent. Il n'y a que le casino qui les rassemble et les transporte. Protégés du monde extérieur, c'est dans les cris électriques des machines et cet instant suspendu où les cartes se révèlent et se posent que la passion exulte... Alors le piège se referme. »


Avis : Ce roman c'est avant tout l'histoire d'Adèle et Joseph qui s'aiment éperdument et vivent leur histoire un peu à la Bonnie&Clyde. Ils sont prêts à tout pour vivre des sensations fortes. Pour cela, ils vont se lancer dans une folle aventure où le black Jack va rythmer leur vie. Ils vont alors découvrir le monde du casino en parcourant certaines villes et tomberont sur la ville d'Ostende qui signera leur amour pour ce jeu.  

Pourtant, cet amour pourrait bien les mener à leur perte. Réussiront-ils à sauver leur propre histoire ?  

Au fil du roman, leur histoire &leur amour progressent sur un terrain de mines. Tout peut s'arrêter du jour au lendemain. Un jour ça va et l'autre ça ne va plus. Il y a des hauts, des bas et cela reflète totalement l'ère de notre temps. L'instabilité des couples, le « je t'aime moi non plus », la jalousie, la peur, l'inquiétude mais aussi la joie, les rires, l'ivresse. Un tas de sentiments criant de vérité et de sincérité. 

Ostende 21 reflète une descente aux enfers aussi bien sentimentale que sociétale à travers une addiction au jeu. Une addiction destructive et perverse qui conduit chacun d'entre nous dans un gouffre dont on peine à sortir.

Adèle et Joseph en ont fait les frais à travers leur amour.  

Ce roman est assez particulier parce que j'ai aimé sans vraiment prendre du plaisir. Il y a de bons et mauvais côtés. En effet, même si ce roman fait 200 pages, il ne se dévore pas car on n'est pas forcement happé par l'histoire mais plus par les sentiments qui émergent au fil des pages et notamment à la fin lorsque la chute arrive. L'histoire est intéressante à travers une introduction au black jack et ça a été divertissant d'en apprendre davantage sur les manières de jouer mais sans pour autant que ce soit excellent. C'est une lecture en demi-teinte qui ne captive pas réellement le lecteur mais le happe par une montée d'émotions. La fin nous submerge brutalement comme l'addiction a submergé l'amour d'Adèle et Joseph qui se sont aimés en se détruisant.

6 commentaires :

  1. Il m'intrigue assez! J'aime beaucoup cette maison d'édition, je le note.
    Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  2. Il me faisait de l'oeil sur Netgalley mais je n'ai pas osé le demander.. Je verrai quand il sortira en poche ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, bah c'est dommage ça ! Mais oui, tu verras ça quand il sera en poche ! :D

      Supprimer
  3. Le début de ta chronique m'intriguait ... puis le dernier paragraphe m'a fait comprendre que je risquais de ne pas aimer. Je ne pense pas lire ce roman :-/

    RépondreSupprimer
  4. Je suis très contente que Les Escales aient ouvert un domaine français. Je lis leur nouveauté 'N'oublie rien en chemin' et j'adore !
    Celui-là me donnait très envie aussi. J'espère avoir l'occasion de le lire !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage et à bientôt ♥